ceci n'est pas de l'art, c'est un blog ou un blogart !

Aérosol

Aérosol

Le street-art, un peu de son histoire à travers les graffitis

Aérosol, le musée !

El street-art, un poco de su historia a través del grafiti. Aerosol, el museo !

Aérosol, le reflet de l’image ne se reproduit pas, ses droits réservés portent les emmêles, le son d’un appel s’éteint lors du dîner, et le silence de ton être apparaît en fléchettes. Couloirs des rues, ont l’air d’une festivité de fée en chaleur, chanson du pavé, il ne sert à rien de courir, lumière et chance permanente, ce que tu touches tu le détruit, comme une terrasse à l’ombre, et à contrejour elle disparait ton ombre, maintenant elle ne supporte pas le bastion de l’attente. Les mûrs ont été transformés par les idées du non système. Et c’est à PARIS !

Mark Jenkins, 1970. Américain.

Street-art américain, né en 1979 à Fairfax, USA. Il a réalisé des installations de rue, avec principalement une technique qui moule de corps et des formes aussi avec du ruban adhésif transparent.  « AEROSOL« 

Crane et flingues, 2017. FEEK FEEK, Française. à droite : SCHOONY, 1974. (UK)

à gauche: FEEK 2, il office au sein du crew H.G dès les années 90, il utilise la résine comme matériau, aussi bien exploitée dans la rue que sur des corps humains. La coulure, élément originel issu du graffiti, à résolument défini le style de l’artiste. « AEROSOL« à droite: Artiste anglais, Schoony, débute dans les SF dans le cinéma. Passionné de sculpture, il entre dans la scène artistique londonienne en 2008, en réalisant « Boy Soldiers », notamment vu dans le film Kick Ass 2. « AEROSOL »

SUNSET, 1977. Français

Sunset, à l’évidence, enfant de croisements et chevauchement entre le mot et l’image, la poésie et la couleur, l’art et la rue. A l’aube des années 1990, i découvre l’univers des tags new-yorkais. Bombe aérosol en main, i l’attaque à la peu des murs, de Paris à New-York. Il multiplie les performances et interventions à Paris, Lyon et Marseille puis à Shanghai, Hong-Kong et Jakarta. Action painting, calligraphie arabe et les tatouages latinos sont dans ses oeuvres mais c’est le mot qui domine. « AEROSOL »

SUNSET, 1977. Français

 

Haut: Rammellzee and K-Rob/Beat Pop, 1983. BASQUIAT. Dessous : The Off’s Records, 1984. BASQUIAT

Peintre américain né à Brookling. Basquiat signe les murs des rues qu’il arpente par son célèbre SAMO, avant de se mettre à la peinture et de rencontrer les artistes les plus influents du moment. Ici on voit une partie de l’ensemble de trois pochettes de disques et vinyles 33 tours. « AEROSOL »

La liberté d’expression, 2009. DRAN (FR)

Artiste français originaire de Toulouse et membre du DMV Crew. Ancien élève des Beaux-Arts, son art va se développer d’abord sur les murs ou il propage ses emblématiques enfants délivrant des messages forts, dans lesquels il se reconnait. « AEROSOL »

Obey X Zumiez, 2010. Shepard Fairey ‘OBEY’

Né en 1970 à Charleston et diplômé de la Rhode Island School of Design. Il s’est d’abord fait connaître par les autocollants André the Giant Has a Posse, qui a donné la campagne Obey Giant, inspirée du film de John Carpenter « Invasion Los Angeles ». Il devient mondialement connu avec la création du poster HOPE de Barack Obama. Shepard Fairey fait partie des artistes urbains les plus réputés au monde. « AEROSOL »

Shepard Fairey ‘OBEY’
Shepard Fairey ‘OBEY’
Shepard Fairey ‘OBEY’
Alla Dalla, 1991. TOXIC (US)

Il est l’un des pionniers du mouvement Graffiti du début des années 80. Toxic grandit dans le Bronx et commence à l’âge de 13 ans à faire ses armes sur les trains et les murs de New York, aux côtés de ses amis, Kool Koor et le défunt A-One. Un précurseur ! « AEROSOL »

 

 

Be Sociable, Share!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *