Archives de la catégorie musique

Les pinceaux vivants à la musique

Soirée de peinture et de musique, et c’est au :

Noche de pintura y música, en el :

Cinq Plus

5 Rue du Cloître Saint-Merri, 75004 Paris

La peinture est « comme la fenêtre d’une prison, où les lignes, les contours, les formes et la composition sont déterminés par les barreaux ». Yves Klein.

La pintura es “como la ventana de una prisión, donde las líneas, los contornos, las formas y la composición son determinadas por las barras”. Yves Klein

IMG_1817

IMG_1821

La musique coule en live sans arrêt et trois artistes font du happening, des pinceaux vivants, et d’autres pas si vivants. Oji, Miguel et bien d’autres artistes ont créé cette nuit aux pinceaux vivants et à la peinture en live.

poster
Miguel happening
00:00
--
/
--

///

Tout est ce qui ne sera pas quand les traits des plumes animées pleuvront et on se mangera les uns les autres. Peinture avec des notes et un public que, devant ses yeux, regarde une partie de tout ou du rien qui se transformera en tout ce que cette nuit nous donne, merci aux porteurs des couleurs et d’ondes musicales.

Todo es lo que no será cuando los trazos de plumas animadas lluevan y se coman unos a los otros. Pintura con notas y un público que ante sus ojos ve parte del todo o de la nada que se transforma en todo lo que esta noche nos da, gracias a los llevaderos de colores y de ondas musicales.

IMG_1806

C’est au Cinq Plus

 

IMG_1824

, , ,

Pas de commentaire

Va, vie et viens à moi Dynamo

Censuré, va et viens !

 

 

 

, ,

Pas de commentaire

Le TOP 5 chez blogart !

TOP 5 DE GAROLI

Je vous invite à lire ou pourquoi pas à ré-lire les meilleurs billets du blog. CLIQUEZ SUR L’IMAGE >>

Los invito a leer o porque no a releer los mejores posts del blog. HAZ CLIC EN LA IMAGEN >>

 

1. Une image peut en cacher une autre >>

axila

 

2. La queue de Basquiat, le quotidien expressif >>

Warhol & Basquiat

 

 

 

3. Ficelle humaine, Rembrandt et le Venezuela, ici… >>

Complejidad Humana, REMBRANDT HENDRIK © garoli

 

 

4. BRAQUAGE à L’HISTOIRE de 1920 à 2009 -la subversion des images- >>

Lee Miller’s Neck, Paris 1929. Man Ray. © Man Ray Estate / The Penrose Collection, England, 2009 Lee Miller Archives, England 2009 © Man Ray Trust / Adagp, Paris 2009 All rights reserved

 

 

5. Patty Sanchez, la magie réaliste

 

Pulgarcita. Patty Sanchez. © garoli

 

 

, ,

Pas de commentaire

Revival de Velvet underground

Concert à la cité de la musique :

Baila conmigo, toda la noche, con calma, toda la noche, abrázame por esta noche que es nuestra, con deseos carnales, cuerpos al fuego sin importar qué se quema alrededor, yo seré tu espejo, ojos palidos sólo baila conmigo, mi azul. Nunca podemos o sí ? Entender no es lo importante sino vivir al ritmo de un blues de velvet, de un sueño de rock cotidiano que anhela estar rodeado de tí, en la playa donde nadie está y en el mar donde todos se ahogan, sí, ahí quiero estar. Con pocas palabras lo puedo decir, ahí quiero estar contigo. Lo han dicho varias veces en distintos tiempos, muchas mentes. (en honor al Velvet, Phénix de la pasión y el venus de mi música interna y ligera)

Danse avec moi, toute la nuit, calmement, mais toute la nuit, tiens-moi pour cette nuit qui est la nôtre, avec des désirs charnels, des corps, peu importe ce que le feu brûle autour, je serai ton miroir, yeux pâles, simplement danse avec moi, mon bleu. Jamais pourra-t-on le faire? Comprendre n’est pas l’important, mais vivre au rythme d’un blues en velours, d’un rêve de rock qui désire être au quotidien autour de toi sur la plage, là où personne n’est dans la mer et où ils sont tous noyés, ouais, je veux être là. Avec quelques mots  je peux le dire, je veux être là avec vous. Ils l’ont dit à maintes reprises, à différents moments, à beaucoup d’esprits. (Après le Velvet, le Phénix de la passion et le Vénus de ma musique intérieure et légère)


Cincopa WordPress plugin

 

 
yupii

Pas de commentaire

Dorine et Abel par Real de Catorce

Seulement une coincidence, dance même si tu ne sais pas… orgasmos infinitos :

Get the Flash Player to see this content.

,

Pas de commentaire

Nymphe Post-Punk : l’autopsie d’une esthétique protestataire.

Peinture de Juan Diego Vergara, au "104", à Paris

Peinture de Juan Diego Vergara, au "104", à Paris

Du coloriage punk au 104, un lieux d’artistes pour eux, par eux, mais surtout pour et par les curieux nostalgiques d’une époque quasi morte: LE POST- PUNK français des années 1985 à 1989.

Colorear al ritmo Punk en el “104”, un lugar de artistas, para ellos, por ellos y sobretodo para para y por los curiosos nostálgicos de una época casi muerta : EL POST-PUNK francés de los años 1985 a 1989.


CENTQUATRE

CENTQUATRE

Promenade de découverte dans Paris. Auparavant des pompes funèbres, aujourd’hui le Phoenix de la vie artistique, le 104 accueille dans son programme de résidences l’artiste plasticien Juan Diego Vergara, qui nous propose de re-vivre à travers l’imaginaire collectif de son “Archive Collage” et le Post-Punk la mémoire d’un mouvement non seulement musical et esthétique mais également politique et social.

Juan Diego Vergara et les participations des visiteurs

Juan Diego Vergara et les participations des visiteurs

L’artiste péruvien nous permet de reconstituer le contexte en alliant une photo avec notre tête dans une des pochettes de Taxi Girl, ou en dessinant et collant dans le mur notre propre oeuvre punk en papier. On participe au collage collectif. Papier, vidéo, peinture à l’huile et photocopies, comme support. Pochettes de disques, sérigraphies de fanzines, magazines et marques de vêtements comme preuves de l’époque.

Lire la suite »

, , , , ,

Pas de commentaire