Archives de la catégorie peinture

Les pinceaux vivants à la musique

Soirée de peinture et de musique, et c’est au :

Noche de pintura y música, en el :

Cinq Plus

5 Rue du Cloître Saint-Merri, 75004 Paris

La peinture est « comme la fenêtre d’une prison, où les lignes, les contours, les formes et la composition sont déterminés par les barreaux ». Yves Klein.

La pintura es “como la ventana de una prisión, donde las líneas, los contornos, las formas y la composición son determinadas por las barras”. Yves Klein

IMG_1817

IMG_1821

La musique coule en live sans arrêt et trois artistes font du happening, des pinceaux vivants, et d’autres pas si vivants. Oji, Miguel et bien d’autres artistes ont créé cette nuit aux pinceaux vivants et à la peinture en live.

poster
Miguel happening
00:00
--
/
--

///

Tout est ce qui ne sera pas quand les traits des plumes animées pleuvront et on se mangera les uns les autres. Peinture avec des notes et un public que, devant ses yeux, regarde une partie de tout ou du rien qui se transformera en tout ce que cette nuit nous donne, merci aux porteurs des couleurs et d’ondes musicales.

Todo es lo que no será cuando los trazos de plumas animadas lluevan y se coman unos a los otros. Pintura con notas y un público que ante sus ojos ve parte del todo o de la nada que se transforma en todo lo que esta noche nos da, gracias a los llevaderos de colores y de ondas musicales.

IMG_1806

C’est au Cinq Plus

 

IMG_1824

, , ,

Pas de commentaire

Cy Twombly, un héritage abstrait made in USA ou pas

30 novembre 2016 – 24 avril 2017

Gallerie 1 du Centre Pompidou à Paris

Galería 1 del centro Pompidou à Paris

« Chaque ligne est une expérience avec sa propre histoire innée. Elle n’illustre pas, elle est la sensation de sa propre réalisation. L’imagerie est d’une indulgence privée ou séparée, plutôt qu’une abstraite totalité de la perception visuelle. » 

Cy Twombly

“Cada línea es una experiencia con su propia historia inata. No ilustra, es la sensación de su propia realisación. Imágenes de una indulgencia privada o separada, mas que una totalidad abstracta de la percepción visual.”

Cy Twombly

IMG_1794 IMG_1795

Twombly, shoot me, shoot la toile, trace de l’héritage de l’expressionnisme abstrait américain et les origines de la culture méditerranéenne.

Twombly, dispárame, tira sobre el lienzo, trazos de la herencia del expresionismo abstracto americano y los orígenes de la cultura mediterranea.

IMG_1796

 

“Une première rétrospective complète de l’œuvre de l’artiste américain Cy Twombly est construite autour de trois grands cycles : Nine Discourses on Commodus (1963), Fifty Days at Iliam (1978) et Coronation of Sesostris (2000). L’exposition retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste à travers un parcours de cent quarante peintures, sculptures, dessins et photographies”

J’ai trouvé un article qui me paraît pertinent de lire si vous souhaitez comprendre plus sur l’expo et sur l’artiste, c’est par ici >>

 

Ces toiles (quasiment les plus connues) sont celles surtout des débuts de l’artiste américain, dans les années 50, quand il sort à peine de l’université libre et communautaire du Black Mountain College, où il s’agit pour ses camarades, Rauschenberg notamment, de faire œuvre en effaçant et en faisant silence (John Cage en était aussi). Du coup, la couleur, Twombly s’en passe, préférant faire pleuvoir un crachin aux hachures grises. On dirait que le jeune homme, né en 1928, bredouille, qu’il cherche une piste, tout en jetant, confusément, les marques d’un style. >Liberation>

 

 

 

, ,

Pas de commentaire

De lignes en ligne

C’était au point éphémère 

Santiago Bordils ©

Santiago Bordils ©

 

Dessins, mouvement, dépassement du déplacement, merci les transports et les rencontres éphémères. Je vous laisse quelques dessins de plusieurs artistes qu’ont exposé.

IMG_1554

Céline Bokobza ©

IMG_1551 IMG_1552

 

 

IMG_1555

, ,

Pas de commentaire

Kahrs au Plateau

Johannes Kahrs

Then, maybe, the explosion of a star

12.05 – 24.07.16

Emblématique regard de la peinture à travers la photo, le portrait non reconnaissable, le mystère du pas net.

C’est au Plateau de Paris et c’est GRATUIT 

light palm

light palm

large

large

IMG_1128

Né à Brême (Allemagne) en 1965, Johannes Kahrs vit et travaille à Berlin. Son travail se déploie sur différents supports, tels que le dessin, la vidéo ou les installations sonores, mais Johannes Kahrs est avant tout connu pour son œuvre picturale. Généralement réalisées à partir de photographies (issues des médias ou de ses archives personnelles), ses peintures, pourtant délibérément réalistes, évitent soigneusement toute narrativité : en isolant son sujet et en éliminant tous les détails qui participent du contexte de l’image d’origine, Johannes Kahrs rend vaine toute tentative d’en connaître la source première. Le Plateau Paris

radisson / leg on bed

radisson / leg on bed

IMG_1133

 

 

amy

amy

, , ,

Pas de commentaire

INTIMACIES 2

La suite des interviews au 6b :

Exposition collective du 27 au 31 mai 2016

 

Bertrand RIGAUX

///

Julia LOPEZ

///

 Julien CHEVY

 

 

, , ,

Pas de commentaire

INTIMACIES

Exposition collective du 27 au 31 mai 2016

Au 6B

Entrée libre. 

Ouvert en semaine de 14h à 18h et le week-end de 15h à 19h.

Anne Lise MICHOUD

Anne Lise MICHOUD

“L’exposition Intimacies est un espace, mis en forme à la manière d’un cabinet de curiosité ou d’une chambre des merveilles, dans lequel le visiteur est invité à explorer et à expérimenter la subtilité des vécus et des enjeux de la relation amoureuse dans la variété de ses gammes. Une forme d’interactivité à même d’incarner ce qui est questionné : la relation à l’autre au cœur de l’intime, et par conséquent à soi-même.” le6b

 

Anne Lise MICHOUD

Anne Lise MICHOUD

“Une multiplicité qui convoque différentes pratiques artistiques, dessin, photo, peinture, texte, installation, performance, vidéo, son et comme pièce collective de délicieux élixirs…” le6b

IMG_1003

IMG_1004

///

Alexandra Arango

///

Sandrine

Sandrine

Sandrine

///

Chloé Belloc

IMG_1020

Chloé Belloc

///

Bertrand Rigaux

Bertrand Rigaux

 

AVEC LES ARTISTES LES RÉSIDENTS DU 6b : Alexandra ARANGO, Chloé BELLOC, Pascale BOSC, Valentina CANSECO, Diane COQUARD, Lilli GARCIA GOMEZ, Denis GUEVILLE, Michel GAILLARD, Sandrine LEHAGRE, Julia LOPEZ, Sarah MALLEGOL, Anne Lise MICHOUD, Barbara PORTAILLER

ET LES ARTISTES INVITÉS : Emma BOURGIN, Julien CHEVY, Sarah MALLEGOL, Bertrand RIGAUX, Grégoire TERRIER

 

Et le dessinateur :

IMG_1007

IMG_1008

IMG_1009 IMG_1030

 

 

, , , , , , , ,

Pas de commentaire

Le douanier des ses yeux émerveillés

“Ce qu’il voyait n’était qu’amour et nous fera toujours des yeux émerveillés.”

Paul Eluard

Le Douanier Rousseau au musée d’Orsay /// El Douanier Rousseau en el museo de Orsay

Pas de mots pour décrire la beauté de la vie à l’origine d’un pinceau enfantin et naïf.

/// No hay palabras para describir la belles de la vida al origen de un pincel infantile e ingenuo.

1002609-Henri_Rousseau_la_Guerre

La Guerre

Le sommeil m’empêche de me voir de nuit comme je vois de jour

///  El sueño impide verme de noche como veo de día.

HENRI_ROUSSEAU_La_Encantadora_de_Serpientes_box

La Charmeuse de serpents

 

Qui ? toi et toi et toi et toi, parfait comme trait de peinture qui caresse la forêt de cette illusion onirique à l’origine d’une source étrange dans un autre tableau.

Quién ? tú y tú y tú y tú, perfecto como el trazo de pintura que acaricia la selva de esta ilusión onírica al origen de una extraña fuente en otro cuadro.

Rousseau09

Moi-même, Portrait-paysage (Autoportrait) de Rousseau, 1890, Prague.

Rousseau Hungry Lion

Le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope, 1898-1905.

Personne ne sait ce qui se passe aujourd’hui parce que personne ne veut qui se passe quelque chose. Il y aura toujours des fous, de la musique et des paroles de cinéma sortant du tableau d’une inspiration lointaine. Et le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope.

Nadie sabe lo que pasa hoy porque nadie quiere que pase algo. Siempre habrá locos, música y palabras de cinema saliendo del cuadro de una inspiración lejana. Y el lion, teniendo hambre, se lanzará sobre el antílope.

WLA_moma_Henri_Rousseau_The_Dream

Le Rêve.

Dans la vie, l’essentiel est de porter sur tout des jugements à priori…

…il y a seulement deux choses : c’est l’amour, de toutes les façons, avec des jolies filles, et la musique de N.O. … (extrait de la Nouvelle Orléans)

Aller la voir —-> 22 mars – 17 juillet 2016

Vayan a ver —> 22 marzo al 17 de julio 2016

, , , , ,

Pas de commentaire

Gildo Medina, le travail des couronnes

 

Guildo Medina, à L’Instituto de México. jusqu’au 27 février 2016 / hasta el 27 de febrero 2016

reinas

Simple et sophistiqué. Allez découvrir son oeuvre ! Conseillé !!! 

Simple y sofisticado. Descubran su obra, se los aconsejo !!!

Gildo Medina. Couronnes  © garoli 2016

Expo de Gildo Medina. Couronnes © garoli 2016

 

 

///

, , , ,

Pas de commentaire

Musa à Guadalajara

  El museo de las artes de Guadalajara presenta Sergio Arau . Lo naco se vuelve chido .

“Esta es la primera vez que Arau expondrá su trabajo en un museo. Su propuesta artística comenzó en la década de los años setentas con la ilustración y el cartón político, sin embargo a lo largo de su trayectoria ha logrado desarrollar un estilo único en la pintura dentro de lo que podría considerarse arte kitsch, ya que desde sus inicios su obra ha buscado un activismo artístico que ha puesto en duda la cultura dominante para resignificar y empoderar a la cultura popular mexicana.”

Le musée des arts de Guadalajara présent :


Musée @ Guadalajara

, , ,

Pas de commentaire

Venise de Tokyo, le bel aujourd’hui

“Le vierge, le vivace et le bel aujourd’hui Va-t-il nous déchirer avec un coupe d’aile ivre” Stéphanie Mallarmé
“Will the virginal, strong and handsome today Tear for us a drunken flap of this wing” Stéphanie Mallarmé

///

Le bel aujourd’hui a été au Palais de Tokyo avec cinq grandes monographies. Céleste Boursier et son flux sonore qui nous ouvre les portes de la perception et nous mets dans un rituel, où chaque personne fait partie de l’oeuvre, et si on ramait ou on s’asseyait au milieu des sons. Patrick Neu et son musée imaginaire, et ses verres de cristal fumés, ou encore Korakrit Arunannondchai et la quête de sens. Spiritualité et consumérisme sont présents avec l’oeuvre de Tianzhuo Chen, un parcours entre la mémoire et l’oubli. 

Et si vous l’avez raté… c’était à Paris…

“Le bel aujourd’hui” en el Palais de Tokio ha presentado cinco monografías importantes . Céleste Boursier, un flujo de sonido que abre las puertas de la percepción y nos introduce en un ritual  donde cada persona es parte de la obra, y si remamos o nos sentamos en medio de los sonidos. Patrick Neu y su museo imaginario, y sus vasos de cristal ahumado, o Korakrit Arunannondchai y la búsqueda de sentido . Están presentes en el trabajo de Tianzhuo Chen , un viaje entre la memoria y el olvido, la espiritualidad y el consumismo .

Y si se la han perdido … fué en París …

http://dai.ly/x2v4cet

Céleste Boursier “L’acquaalta”

 

 

Korakrit Arunanondchai ‘Peindre avec l’histoire dans une pièce pleine de monde avec des noms amusants 3′

 

"2557" (Painting with history in a room filled with men with funny names 2) (Trailer) (feat. Harry Bornstein) from Korakrit Arunanondchai on Vimeo.

 


 

Tianzhuo Chen 

 

 


 


 

Shelly Nadashi ‘The Exhibition Leaves’

 

Patrick Neu

, ,

Pas de commentaire