Articles contenant le tag peinture

Edson Castro, les figures de l’ombre

Les figures de l’ombre

Las figuras de la sombra

La lutte avec l’ombre est la seule lutte réelle. Lorsque la sensation visuelle affronte la force invisible qui la conditionne, alors elle dégage une force qui peut vaincre celle-ci, ou bien s’en faire une amie. Gilles Deleuze

 Exposition du 19 au 30 mai 2017 : Le Pavé d’Orsay

Exposición del 19 al 30 de mayo 2017 : Le Pavé d’Orsay

 48 rue de Lille, 75007 à Paris.

Edson Castro © Les figures de l'ombre.

Edson Castro © Les figures de l’ombre.

Je marche, et nous nous avions écrit dans les yeux, un adieu nous présente, nous unit, nous fait monter les mêmes quatre roues dont une, dans une occasion, a du exploser, miauler sans hache, et une couronne on a essayé entre les couleurs et les corps, des lignes et des forces, des taches explosives tracent le vécu dans cette distance. Forêt et mondes retrouvés devant les exigences de la vie s’offrent au pouvoir de la main. Epargne-toi, et dites-nous ce que les ombres du souvenir ont percé entre tes yeux et tes mains. Merci Edson pour ces figures de l’ombre.

Camino, y nos habíamos escrito a los ojos, una despedida nos presenta, nos une, nos sube a las mismas cuatro ruedas en la que en alguna ocasión una tuvo que explotar, maullar, sin hache, y una corona probamos entre colores y cuerpos, lineas y fuerzas, manchas explosivas trazan lo vivido en aquella lejanía. Selva y mundos encontrados ante las exigencias de la vida se ofrecen al poder de la mano. Sálvate, y cuéntanos lo que las sombras del recuerdo han perforado entre tus ojos y tus manos. Gracias Edson por estas figuras de la sombra.

 

Edson Castro © Les figures de l'ombre.

Edson Castro © Les figures de l’ombre.

Edson Castro © Les figures de l'ombre.

Edson Castro © Les figures de l’ombre.

Edson Castro © Les figures de l'ombre.

Edson Castro © Les figures de l’ombre.

 

La vida en el fondo es tan grande y está tan cerca que podríamos verla en un movimiento de la mano, en un gesto anti-mecánico pero melódico de su arcaico deseo.

La vie dans le fond est tellement grand et tellement proche qu’on pourrait la voir dans un mouvement de la main, dans un geste anti- mécanique de son archaïque désir.

Edson Castro © Les figures de l'ombre.

Edson Castro © Les figures de l’ombre.

 

EXPOSITION D’EDSON CASTRO

///

, , , ,

Pas de commentaire

Les pinceaux vivants à la musique

Soirée de peinture et de musique, et c’est au :

Noche de pintura y música, en el :

Cinq Plus

5 Rue du Cloître Saint-Merri, 75004 Paris

La peinture est « comme la fenêtre d’une prison, où les lignes, les contours, les formes et la composition sont déterminés par les barreaux ». Yves Klein.

La pintura es “como la ventana de una prisión, donde las líneas, los contornos, las formas y la composición son determinadas por las barras”. Yves Klein

IMG_1817

IMG_1821

La musique coule en live sans arrêt et trois artistes font du happening, des pinceaux vivants, et d’autres pas si vivants. Oji, Miguel et bien d’autres artistes ont créé cette nuit aux pinceaux vivants et à la peinture en live.

poster
Miguel happening
00:00
--
/
--

///

Tout est ce qui ne sera pas quand les traits des plumes animées pleuvront et on se mangera les uns les autres. Peinture avec des notes et un public que, devant ses yeux, regarde une partie de tout ou du rien qui se transformera en tout ce que cette nuit nous donne, merci aux porteurs des couleurs et d’ondes musicales.

Todo es lo que no será cuando los trazos de plumas animadas lluevan y se coman unos a los otros. Pintura con notas y un público que ante sus ojos ve parte del todo o de la nada que se transforma en todo lo que esta noche nos da, gracias a los llevaderos de colores y de ondas musicales.

IMG_1806

C’est au Cinq Plus

 

IMG_1824

, , ,

Pas de commentaire

Kahrs au Plateau

Johannes Kahrs

Then, maybe, the explosion of a star

12.05 – 24.07.16

Emblématique regard de la peinture à travers la photo, le portrait non reconnaissable, le mystère du pas net.

C’est au Plateau de Paris et c’est GRATUIT 

light palm

light palm

large

large

IMG_1128

Né à Brême (Allemagne) en 1965, Johannes Kahrs vit et travaille à Berlin. Son travail se déploie sur différents supports, tels que le dessin, la vidéo ou les installations sonores, mais Johannes Kahrs est avant tout connu pour son œuvre picturale. Généralement réalisées à partir de photographies (issues des médias ou de ses archives personnelles), ses peintures, pourtant délibérément réalistes, évitent soigneusement toute narrativité : en isolant son sujet et en éliminant tous les détails qui participent du contexte de l’image d’origine, Johannes Kahrs rend vaine toute tentative d’en connaître la source première. Le Plateau Paris

radisson / leg on bed

radisson / leg on bed

IMG_1133

 

 

amy

amy

, , ,

Pas de commentaire

Bex David, l’onirisme est assis sur !

Bex David chez blogart !

Solitude, Bex David © garoli 2016

Solitude, Bex David © garoli 2016

Illustratrice, dessinatrice, artiste des techniques mixtes. Assis figé, des oiseaux s’envolent quittant le papier, démons et merveilles, méduses et langues, deux petites intrigues resteront après les souvenirs. Devinettes aimables et l’amour sur les traits. Crayons ou pas, des silhouettes nous chouchoutent : vous aller voir ce que vous allez voir. Son monde sensuel et onirique, immense et rouge, à découvrir toute suite.

Ilustradora, dibujante, artista de técnicas mixtas. Sentado y fijado, pájaros vuelan quitando el papel, demonios y maravillas, medusas y lenguas, dos pequeñas intrigas quedarán después del recuerdo. Adivinanzas amables y el amor en los trazos. Lápices o no, las sombras nos murmuran : van a ver lo que van a ver. Su mundo sensual y onírico, inmenso y rojo, a descubrir ahora mismo.

http://bexdavid.com/

Entretien avec elle :

///

Amour, Bex David © 2016

Amour, Bex David © 2016

Anarchie, Bex David © 2016

Anarchie, Bex David © 2016

Meduse, Bex David © 2016

Meduse, Bex David © 2016

Meduse, Bex David © 2016

Meduse, Bex David © 2016

Odilecroc, Bex David © 2016

Odilecroc, Bex David © 2016

, , , ,

Pas de commentaire

INTIMACIES

Exposition collective du 27 au 31 mai 2016

Au 6B

Entrée libre. 

Ouvert en semaine de 14h à 18h et le week-end de 15h à 19h.

Anne Lise MICHOUD

Anne Lise MICHOUD

“L’exposition Intimacies est un espace, mis en forme à la manière d’un cabinet de curiosité ou d’une chambre des merveilles, dans lequel le visiteur est invité à explorer et à expérimenter la subtilité des vécus et des enjeux de la relation amoureuse dans la variété de ses gammes. Une forme d’interactivité à même d’incarner ce qui est questionné : la relation à l’autre au cœur de l’intime, et par conséquent à soi-même.” le6b

 

Anne Lise MICHOUD

Anne Lise MICHOUD

“Une multiplicité qui convoque différentes pratiques artistiques, dessin, photo, peinture, texte, installation, performance, vidéo, son et comme pièce collective de délicieux élixirs…” le6b

IMG_1003

IMG_1004

///

Alexandra Arango

///

Sandrine

Sandrine

Sandrine

///

Chloé Belloc

IMG_1020

Chloé Belloc

///

Bertrand Rigaux

Bertrand Rigaux

 

AVEC LES ARTISTES LES RÉSIDENTS DU 6b : Alexandra ARANGO, Chloé BELLOC, Pascale BOSC, Valentina CANSECO, Diane COQUARD, Lilli GARCIA GOMEZ, Denis GUEVILLE, Michel GAILLARD, Sandrine LEHAGRE, Julia LOPEZ, Sarah MALLEGOL, Anne Lise MICHOUD, Barbara PORTAILLER

ET LES ARTISTES INVITÉS : Emma BOURGIN, Julien CHEVY, Sarah MALLEGOL, Bertrand RIGAUX, Grégoire TERRIER

 

Et le dessinateur :

IMG_1007

IMG_1008

IMG_1009 IMG_1030

 

 

, , , , , , , ,

Pas de commentaire

Le douanier des ses yeux émerveillés

“Ce qu’il voyait n’était qu’amour et nous fera toujours des yeux émerveillés.”

Paul Eluard

Le Douanier Rousseau au musée d’Orsay /// El Douanier Rousseau en el museo de Orsay

Pas de mots pour décrire la beauté de la vie à l’origine d’un pinceau enfantin et naïf.

/// No hay palabras para describir la belles de la vida al origen de un pincel infantile e ingenuo.

1002609-Henri_Rousseau_la_Guerre

La Guerre

Le sommeil m’empêche de me voir de nuit comme je vois de jour

///  El sueño impide verme de noche como veo de día.

HENRI_ROUSSEAU_La_Encantadora_de_Serpientes_box

La Charmeuse de serpents

 

Qui ? toi et toi et toi et toi, parfait comme trait de peinture qui caresse la forêt de cette illusion onirique à l’origine d’une source étrange dans un autre tableau.

Quién ? tú y tú y tú y tú, perfecto como el trazo de pintura que acaricia la selva de esta ilusión onírica al origen de una extraña fuente en otro cuadro.

Rousseau09

Moi-même, Portrait-paysage (Autoportrait) de Rousseau, 1890, Prague.

Rousseau Hungry Lion

Le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope, 1898-1905.

Personne ne sait ce qui se passe aujourd’hui parce que personne ne veut qui se passe quelque chose. Il y aura toujours des fous, de la musique et des paroles de cinéma sortant du tableau d’une inspiration lointaine. Et le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope.

Nadie sabe lo que pasa hoy porque nadie quiere que pase algo. Siempre habrá locos, música y palabras de cinema saliendo del cuadro de una inspiración lejana. Y el lion, teniendo hambre, se lanzará sobre el antílope.

WLA_moma_Henri_Rousseau_The_Dream

Le Rêve.

Dans la vie, l’essentiel est de porter sur tout des jugements à priori…

…il y a seulement deux choses : c’est l’amour, de toutes les façons, avec des jolies filles, et la musique de N.O. … (extrait de la Nouvelle Orléans)

Aller la voir —-> 22 mars – 17 juillet 2016

Vayan a ver —> 22 marzo al 17 de julio 2016

, , , , ,

Pas de commentaire

Hopper, l’espoir a des dents dans l’espace

Faire valoir ce qui peut exister de commun entre les représentations de la veille et celles du sommeil. C’est seulement, en effet, lorsque la notion de leur identité sera parfaitement acquise que l’on parviendra à tirer clairement parti de leur différence, de manière à renforcer de leur unité la conception matérialiste du monde réel. (A. Breton) 

Discrétion entre les pas, la lumière et l’espace, tout ce qui nous rappelle que nous ne sommes pas universels dans ce monde. Des Jeux d’espaces intemporels qui existent grâce aux jeux de lumières et situations d’attente/d’espoir. Parfois, il faut simplement attendre sous la lumière et que la couleur du ciel nous change. Silence éternel de ce que vous pourrez en dire. Viens, approche-toi, ne te perds pas, je t’attends ici.

Discreción entre pasos, luz y espacio, todo aquello que nos hace recordar que no somos universales en este mundo. Juegos de espacios intemporales gracias al juego de luces y de situaciones de espera. Algunas veces solo basta esperar bajo la luz y el color del cielo que nos cambia. Silencio eterno de aquello que se puede decir.

///

Expo Hopper : entre réalisme et abstraction par Rmn-Grand_Palais

///

Hopper, son imaginaire joue au XXe siècle. C’est le territoire de l’idéalisme pour de nombreux artistes qui n’acceptent pas les formes traditionnelles de représentation et collaborent à une constante redéfinition de l’art. Mouvements comme l’art abstrait, l’art contextuel, le surréalisme, le pop art, l’art conceptuel entre autres, surgissent et modifient le concept d’art tel que nous l’avons connu. Hopper, quant à lui, a son propre style. Souvent contradictoire et complexe, il nous propose une peinture riche, pleine de rayonnements, de moments de solitude, de mélancolie et d’images de la société américaine.

Hopper, su imaginario juega en el siglo XX. Es el territorio del idealismo para muchos artistas que no aceptan las formas tradicionales de representación y colaboran a una redefinición constante del arte. Movimientos como el arte abstracto, el arte pop, el surrealismo, el arte pop, el arte conceptual, entre otros, surgen y cambian el concepto de arte tal como lo habíamos conocido. Hopper, por su parte, tiene su propio estilo. A menudo, contradictorio y complejo, nos ofrece una pintura rica, llena de luz, de momentos de soledad, de melancolía y de imágenes de la sociedad estadounidense.

 

///

 

///

 

, , ,

Pas de commentaire

Correspondances, amandine show

Correspondances

Correspondances d’amandine in the garden.

Ver la entrevista !!!

 

Regardez l’interview !!!

 

///

 

 

, ,

Pas de commentaire

Rencontre d’artistes plasticiens mexicains résidant en France

Entre bandidos y deseos, entre multitudes y obras de arte, una corona y otra vez… México en el Instituto Cultural de México. Paris 2012.
Entre bandits et désirs, entre multitudes et œuvres d’art, une corona et encore une fois… Le Méxique à l’Instituto Cultural de México. Paris 2012.
Du 4 mai au 29 juin

Rencontre d’artistes plasticiens mexicains résidant en France


Coordination artistique : Bárbara Carroll De Obeso.

“Plus de vingt plasticiens mexicains résidant en France sont réunis à l’Instituto Cultural de México, vitrine éphémère de la création contemporaine mexicaine. Extraordinairement talentueux, précurseurs et engagés, ces artistes glorifient à travers leurs œuvres la richesse du tissu créatif mexicain caractérisé par son exubérante diversité et ses contrastes saisissants. Une formidable occasion pour le spectateur de découvrir, des créateurs émergents aux artistes consacrés, une palette visuelle au dynamisme prodigieux laissant entrevoir autant de différences naturelles que de surprenantes similitudes.”

“Más de veinte artistas mexicanos que residen en Francia se reunieron en el Instituto Cultural de México, escaparate  efímero de la creación artística mexicana. Precursores extraordinariamente talentosos y comprometidos, estos artistas glorifican a través de sus obras la riqueza de la tela creativa mexicana que se caracteriza por su exuberante diversidad y sus llamativos contrastes. Una gran oportunidad para los espectadores de descubrir, desde creadores emergentes hasta artistas consagrados, un abanico visual lleno de una dinámica prodigiosa que nos deja vislumbrar tanto diferencias naturales como similitudes sorprendentes. “

 

Vernissage

Vernissage

 

Carmer Mariscal. Les sept douleurs.

Ivan torres. Une arithmétique du plaisir.

 

Avelina Fuentes. Rhizome

 

 

La spirale de la vie. Daniela Prost

 

 

 

Bandidos. Meta. Mari Carmen Hernández

 

, , , , ,

Pas de commentaire

Yayoi Kusama

 UN POIS, C’EST TOUT

Yayoi Kusama. Dots Obsession. Infinity Mirrored Room, 1998. Photo : © Les Abattoirs

En el museo Pompidou hasta el 9 de enero del 2012. Yayoi Kusama dijo : “Mi vida es un punto perdido entre millares de otros puntos…” (fuente : wikipedia)

Au centre Pompidou jusqu’au 9 janvier 2012. Yayoi Kusama déclare : « Ma vie est un pois perdu parmi des milliers d’autres pois… ». (source : wikipedia)

Une expo à ne pas manquer, derniers jours à Paris ! / Una expo a la que no hay que faltar, últimos días en París !

ME RENDRE COMPTE
DE CE QU’EST MA VIE, QUI EST UN POIS. MA VIE, C’EST-À-DIRE UN POINT AU MILIEU DE CES MILLIONS DE PARTICULES
QUI SONT LES POIS

//

Self-Obliteration By Dots. 1968. Photo : © Hal Reiff

Yayoi en Video

“J’avais en moi le désir de mesurer de façon prophétique l’infini de l’univers incommensurable à partir de ma position, en montrant l’accumulation de particules dans mes mailles d’un filet où les pois seraient traités comme autant de négatifs… “

//

Yayoi Kusama, du 10 octobre 2011 au 9 janvier 2012 par centrepompidou

 //


Yayoi Kusama pose for Klaus Guingand.Ombre/shadow par Muriel-Bonel

, , , , , , ,

Pas de commentaire