ceci n'est pas de l'art, c'est un blog ou un blogart !

Nymphe Post-Punk : l’autopsie d’une esthétique protestataire.

Nymphe Post-Punk : l’autopsie d’une esthétique protestataire.
Peinture de Juan Diego Vergara, au "104", à Paris
Peinture de Juan Diego Vergara, au « 104 », à Paris

Du coloriage punk au 104, un lieux d’artistes pour eux, par eux, mais surtout pour et par les curieux nostalgiques d’une époque quasi morte: LE POST- PUNK français des années 1985 à 1989.

Colorear al ritmo Punk en el “104”, un lugar de artistas, para ellos, por ellos y sobretodo para para y por los curiosos nostálgicos de una época casi muerta : EL POST-PUNK francés de los años 1985 a 1989.


 

CENTQUATRE

 

Promenade de découverte dans Paris. Auparavant des pompes funèbres, aujourd’hui le Phoenix de la vie artistique, le 104 accueille dans son programme de résidences l’artiste plasticien Juan Diego Vergara, qui nous propose de re-vivre à travers l’imaginaire collectif de son « Archive Collage » et le Post-Punk la mémoire d’un mouvement non seulement musical et esthétique mais également politique et social.

Juan Diego Vergara et les participations des visiteurs
Juan Diego Vergara et les participations des visiteurs

L’artiste péruvien nous permet de reconstituer le contexte en alliant une photo avec notre tête dans une des pochettes de Taxi Girl, ou en dessinant et collant dans le mur notre propre oeuvre punk en papier. On participe au collage collectif. Papier, vidéo, peinture à l’huile et photocopies, comme support. Pochettes de disques, sérigraphies de fanzines, magazines et marques de vêtements comme preuves de l’époque.


peinture à l'huile
peinture à l’huile

On voyage réellement en regardant par la fenêtre, en nous laissant conquérir par les paysages, et on voudrait voir ce qu’on désire en sachant que tout restera derrière et que l’on continuera malgré tout sans  retourner le chercher, on s’en tient au  souvenir et au désir réprimé de ne pas l’obtenir, ce que l’on ne sait pas c’est qu’elle est là, cette fin aveugle, c’est nous qui l’avons construite, pas toi.

l'atelier de l'artiste au centre 104
l’atelier de l’artiste au centre 104

L’Archive collage recueille les témoignages d’une nostalgie et c’est l’occasion pour toute la famille et tous les âges de réaliser un exemplaire collector en l’honore de cette nymphe ravie. (jusqu’au 21 juin 2009)

Visita su blog, es por aqui :

Jetez un coup d’oeil sur son blog, c’est par ici >> http://www.juandiegovergara.blogspot.com/




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial