ceci n'est pas de l'art, c'est un blog ou un blogart !

desde tus ojos al cerrarlos

desde tus ojos al cerrarlos

et j’ai laissé la décision pendue à un figuier, ou peut-être deux, ou serait-ce trois orangers et un pin. M’être rendu compte de toi dans un rêve, ce fut une catastrophe pour le contrôle supposé et la détermination apparente, et si on ajoute que sur mes yeux défilent les dé-mensonges et des araignées tisserandes qui effilochent les stéréotypes, on pourrait dire désormais que tu es rentrée.

y he dejado a la decisión colgada de un árbol de higos, o en dos tal vez, o serán tres de naranjo y uno de pino. Haberme dado cuenta de ti en un sueño ha sido una catástrofe para el supuesto control y aparente determinamiento, y si a eso aunamos que por mis ojos cruzan des-mentiras y tejedoras arañas que deshilan estereotipos digamos ahora que has entrado.

garoli



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial